Douze jours à Nuku Hiva

Rencontres et révolte russe dans le Pacifique Sud

Elena Govor (edited by Marie-Noelle Ottino-Garanger) | Forthcoming

Douze jours à Nuku Hiva

Rencontres et révolte russe dans le Pacifique Sud

Elena Govor (edited by Marie-Noelle Ottino-Garanger) | Forthcoming


Hardback ISBN: 9789464260199 | Imprint: Sidestone Press | Format: 182x257mm | Language: French | 89 illus. (bw) | 105 illus. (fc) | Keywords: Nuku Hiva; first Russian world voyage; ethnohistory; Polynesia; Pacific iconography; history of colonial contacts; colonialism; 19th century expeditions | download cover

Publication date: 15-09-2021

  • Buy options
    This title is not yet available
  • Bookinfo

    Hardback ISBN: 9789464260199 | Imprint: Sidestone Press | Format: 182x257mm | Language: French | 89 illus. (bw) | 105 illus. (fc) | Keywords: Nuku Hiva; first Russian world voyage; ethnohistory; Polynesia; Pacific iconography; history of colonial contacts; colonialism; 19th century expeditions | download cover

    Publication date: 15-09-2021

We will plant a tree for each order containing a paperback or hardback book via OneTreePlanted.org.

La première expédition russe autour du monde, à l’aube du dix-neuvième siècle, fit suite à celles de Bougainville, Cook et La Pérouse. Menée par le commandant balte-allemand Adam von Krusenstern, elle était, à elle seule, tout un monde composé de savants et naturalistes, d’officiers et marins moujiks, d’un ambassadeur de la cour du tsar et de quelques marins Japonais embarqués sur la Nadezhda et la Neva. Ces Russes de divers ethnies de l’empire et au-delà : Estoniens, Baltes, Allemands, Tartares ou Suisse, abordèrent en mai 1804 aux Marquises (Polynésie française). La rencontre de ces mondes offre un inestimable instantané de la société de Nuku Hiva à la veille d’un profond changement.

Douze jours plus tard, elle quittait l’île ébranlée par un amer litige entre les capitaines et le représentant du tsar à bord, mais aussi chargée de nourriture, d’eau douce et de dizaines de témoignages, matériels et immatériels, d’un “Français marquisien”, de croquis et tatouages. De retour au pays, ces hommes livrèrent toutes sortes de récits et souvenirs, autour d’eux, véhiculés en diverses langues mais au fil des aléas de l’Histoire, guerres et révolutions, ils se dispersèrent à travers l’Europe, l’Amérique, l’Asie, leurs archives et leurs musées.

C’est aujourd’hui le temps de rapprocher Marquisiens et Occidentaux de pages uniques de leur histoire et héritage culturel. Dans cet ouvrage sont réunis, pour la première fois en français, ces pans de récits. Grâce à une collection d’illustrations plus vaste que l’édition anglaise originale de 2010, aux vocabulaires et annotations de Marie-Noëlle Ottino-Garanger, il est apporté un éclairage, aussi riche que possible, sur cette étonnante aventure humaine.


English abstract

The first Russian voyage around the world was launched at the turn of the nineteenth century in the wake of Bougainville’s, Cook’s and La Perouse’s expeditions to the Pacific. Led by the Baltic German commander Adam von Krusenstern, the expedition comprised a diverse intellectual community of savants and naturalists from Switzerland, Germany, modern day Estonia, and Russia. In May 1804, the ships Nadezhda and Neva berthed at Nuku Hiva Island in the Marquesas (French Polynesia), recording an invaluable snapshot of traditional Nuku Hivan society on the eve of profound cultural change.

Twelve days later, reeling from a bitter conflict between the captains and the onboard representative of the Russian Tsar, the ships left the island laden with food, sweet water, knowledge, artefacts, scores of sketches, “a French-marquesan” and many tattoos. On their return home, they told their stories in a variety of voices, languages, genres and media which have since been scattered by wars and revolution across the archives and museums of Europe, America and Asia.

The time is here to reunite Marquesans with this unique page of their history and cultural heritage. This study, for the first time in the French language, brings together these disparate stories and images. With a collection of images far vaster than that of the original 2010 English edition, along with vocabularies, data drawn from the records of the expedition members, and extensive notes by Marie-Noëlle Ottino-Garanger proving broader context, this edition is encyclopaedic in its scope.

Remerciements
Introduction à l’édition française
Note concernant l’orthographe et la traduction

Partie I. De la Russie à Nuku Hiva

L’icône brisée
L’Arche de Noé des hommes à bord
Un La Pérouse russe, un Cook russe
Nul Dieu, si ce n’est les voiles
À la quête de découvertes et de notoriété

Partie II. Nuku Hiva

Regards sur « l’Autre » : attentes et appréhensions

1er jour : Rencontre. 25 avril (7 mai) 1804
« J’ai l’honneur d’être Anglais ! »
« Enfants de la Nature dans toute leur beauté »
Le troc sans « liberté de commerce »
« Bonjour ! » : arrivée de Monsieur Kabris
Kiatonui, Tapega, le roi de la vallée
Les plaisirs de la nuit, attendus et inattendus

2e jour : Découverte. 26 avril (8 mai) 1804
Le regard du Naturaliste, le regard Royal
En visite chez Kiatonui : tabou(s) et protocole local
À la découverte de la structure sociale de Nuku Hiva
Derrière une « apparence nationale », des individus
Corvée d’eau, de bois et échanges
Cadeaux et malentendus

3e jour : Immersion. 27 avril (9 mai) 1804
La Neva dans la baie de Ha’atuatua
Ma’uhau, « allumeur du feu » du roi
Le corps des Marquisiens et érotisme
Dire l’indicible
« Danses Cannibales »
Post-scriptum : le comte Tolstoï et son singe

4e jour : Tatouage. 28 avril (10 mai) 1804
L’arrivée de la Neva à Taiohae
Libre-échange
Tepootu, Tatovka, Tatouage
« Le tatoueur a la haute main sur le navire »

5e jour : Hérésie. 29 avril (11 mai) 1804
La Neva à Taiohae
La découverte de la baie de Hakatea – Intermède
Visite à terre de Shemelin et « l’Homme à l’état de Nature »

6e jour : Tension. 30 avril (12 mai) 1804
Troc et rires
Guerre ou paix ?
Dikie, Wilden et Zeika Zeika

7e jour : Tentations. 1 (13) mai 1804
Une nouvelle visite à Kiatonui
La « Déesse de la Baie »
Une visite à un morai (me’ae)
Etua, tau’a, inspiré et possédé
Tentations d’une sorte…
… ou d’une autre !

8e jour : Catharsis. 2 (14) mai 1804
Dames « royales » en visite sur la Neva
Cerclages de fer et porcs du pays
Troc ou commerce ?
La révolte russe
Post-scriptum du huitième jour

9e jour : Dislocation. 3 (15) mai 1804
Port L.
Vallée de Hakaui
À travers les montagnes
L’histoire de Félicité

Du 10e au 12e jour : Départ. 4 (16) – 6 (18) mai 1804
Les préparatifs et l’embarquement
Une baie traîtresse, tout comme ses habitants
Le remorquage et les derniers visiteurs
Le départ, des larmes et de la joie

Partie III. De Nuku Hiva vers la Russie

En route vers le Kamtchatka
Réconciliations réelles et autres
Vies et récits des voyageurs
Le « Sauvage français »
Tolstoï l’Américain

Épilogue. Nuku Hiva revisité

Annexe 1. Chant de Nukuhiva
Annexe 2. Vocabulaire Marquisien/Français
Bibliographie
Index

Dr. Elena Govor

Elena Govor was born in Russia and now lives in Australia, where she completed her doctorate in history at the Australian National University in 1996. Her research focuses on cross-cultural contacts between Russians and the peoples of the Pacific and Australia.

read more

Dr. Marie-Noelle Ottino-Garanger

Marie-Noëlle Ottino-Garanger started to work on Fenua ‘Enata – the Marquesas islands – in 1984, joining her husband, archaeologist Pierre Ottino-Garanger, studying ethnohistory, Polynesian prehistory and the settlement of valleys, social organisation and culture. In 1996 she received her PhD in Prehistory, Ethnology and Anthropology at Paris Panthéon-Sorbonne. Her aim was to contribute to the understanding of Marquesan culture in its wide acception: cultural as well as environmental.

read more

Abstract:

La première expédition russe autour du monde, à l’aube du dix-neuvième siècle, fit suite à celles de Bougainville, Cook et La Pérouse. Menée par le commandant balte-allemand Adam von Krusenstern, elle était, à elle seule, tout un monde composé de savants et naturalistes, d’officiers et marins moujiks, d’un ambassadeur de la cour du tsar et de quelques marins Japonais embarqués sur la Nadezhda et la Neva. Ces Russes de divers ethnies de l’empire et au-delà : Estoniens, Baltes, Allemands, Tartares ou Suisse, abordèrent en mai 1804 aux Marquises (Polynésie française). La rencontre de ces mondes offre un inestimable instantané de la société de Nuku Hiva à la veille d’un profond changement.

Douze jours plus tard, elle quittait l’île ébranlée par un amer litige entre les capitaines et le représentant du tsar à bord, mais aussi chargée de nourriture, d’eau douce et de dizaines de témoignages, matériels et immatériels, d’un “Français marquisien”, de croquis et tatouages. De retour au pays, ces hommes livrèrent toutes sortes de récits et souvenirs, autour d’eux, véhiculés en diverses langues mais au fil des aléas de l’Histoire, guerres et révolutions, ils se dispersèrent à travers l’Europe, l’Amérique, l’Asie, leurs archives et leurs musées.

C’est aujourd’hui le temps de rapprocher Marquisiens et Occidentaux de pages uniques de leur histoire et héritage culturel. Dans cet ouvrage sont réunis, pour la première fois en français, ces pans de récits. Grâce à une collection d’illustrations plus vaste que l’édition anglaise originale de 2010, aux vocabulaires et annotations de Marie-Noëlle Ottino-Garanger, il est apporté un éclairage, aussi riche que possible, sur cette étonnante aventure humaine.


English abstract

The first Russian voyage around the world was launched at the turn of the nineteenth century in the wake of Bougainville’s, Cook’s and La Perouse’s expeditions to the Pacific. Led by the Baltic German commander Adam von Krusenstern, the expedition comprised a diverse intellectual community of savants and naturalists from Switzerland, Germany, modern day Estonia, and Russia. In May 1804, the ships Nadezhda and Neva berthed at Nuku Hiva Island in the Marquesas (French Polynesia), recording an invaluable snapshot of traditional Nuku Hivan society on the eve of profound cultural change.

Twelve days later, reeling from a bitter conflict between the captains and the onboard representative of the Russian Tsar, the ships left the island laden with food, sweet water, knowledge, artefacts, scores of sketches, “a French-marquesan” and many tattoos. On their return home, they told their stories in a variety of voices, languages, genres and media which have since been scattered by wars and revolution across the archives and museums of Europe, America and Asia.

The time is here to reunite Marquesans with this unique page of their history and cultural heritage. This study, for the first time in the French language, brings together these disparate stories and images. With a collection of images far vaster than that of the original 2010 English edition, along with vocabularies, data drawn from the records of the expedition members, and extensive notes by Marie-Noëlle Ottino-Garanger proving broader context, this edition is encyclopaedic in its scope.

Contents

Remerciements
Introduction à l’édition française
Note concernant l’orthographe et la traduction

Partie I. De la Russie à Nuku Hiva

L’icône brisée
L’Arche de Noé des hommes à bord
Un La Pérouse russe, un Cook russe
Nul Dieu, si ce n’est les voiles
À la quête de découvertes et de notoriété

Partie II. Nuku Hiva

Regards sur « l’Autre » : attentes et appréhensions

1er jour : Rencontre. 25 avril (7 mai) 1804
« J’ai l’honneur d’être Anglais ! »
« Enfants de la Nature dans toute leur beauté »
Le troc sans « liberté de commerce »
« Bonjour ! » : arrivée de Monsieur Kabris
Kiatonui, Tapega, le roi de la vallée
Les plaisirs de la nuit, attendus et inattendus

2e jour : Découverte. 26 avril (8 mai) 1804
Le regard du Naturaliste, le regard Royal
En visite chez Kiatonui : tabou(s) et protocole local
À la découverte de la structure sociale de Nuku Hiva
Derrière une « apparence nationale », des individus
Corvée d’eau, de bois et échanges
Cadeaux et malentendus

3e jour : Immersion. 27 avril (9 mai) 1804
La Neva dans la baie de Ha’atuatua
Ma’uhau, « allumeur du feu » du roi
Le corps des Marquisiens et érotisme
Dire l’indicible
« Danses Cannibales »
Post-scriptum : le comte Tolstoï et son singe

4e jour : Tatouage. 28 avril (10 mai) 1804
L’arrivée de la Neva à Taiohae
Libre-échange
Tepootu, Tatovka, Tatouage
« Le tatoueur a la haute main sur le navire »

5e jour : Hérésie. 29 avril (11 mai) 1804
La Neva à Taiohae
La découverte de la baie de Hakatea – Intermède
Visite à terre de Shemelin et « l’Homme à l’état de Nature »

6e jour : Tension. 30 avril (12 mai) 1804
Troc et rires
Guerre ou paix ?
Dikie, Wilden et Zeika Zeika

7e jour : Tentations. 1 (13) mai 1804
Une nouvelle visite à Kiatonui
La « Déesse de la Baie »
Une visite à un morai (me’ae)
Etua, tau’a, inspiré et possédé
Tentations d’une sorte…
… ou d’une autre !

8e jour : Catharsis. 2 (14) mai 1804
Dames « royales » en visite sur la Neva
Cerclages de fer et porcs du pays
Troc ou commerce ?
La révolte russe
Post-scriptum du huitième jour

9e jour : Dislocation. 3 (15) mai 1804
Port L.
Vallée de Hakaui
À travers les montagnes
L’histoire de Félicité

Du 10e au 12e jour : Départ. 4 (16) – 6 (18) mai 1804
Les préparatifs et l’embarquement
Une baie traîtresse, tout comme ses habitants
Le remorquage et les derniers visiteurs
Le départ, des larmes et de la joie

Partie III. De Nuku Hiva vers la Russie

En route vers le Kamtchatka
Réconciliations réelles et autres
Vies et récits des voyageurs
Le « Sauvage français »
Tolstoï l’Américain

Épilogue. Nuku Hiva revisité

Annexe 1. Chant de Nukuhiva
Annexe 2. Vocabulaire Marquisien/Français
Bibliographie
Index

Dr. Elena Govor

Elena Govor was born in Russia and now lives in Australia, where she completed her doctorate in history at the Australian National University in 1996. Her research focuses on cross-cultural contacts between Russians and the peoples of the Pacific and Australia.

read more

Dr. Marie-Noelle Ottino-Garanger

Marie-Noëlle Ottino-Garanger started to work on Fenua ‘Enata – the Marquesas islands – in 1984, joining her husband, archaeologist Pierre Ottino-Garanger, studying ethnohistory, Polynesian prehistory and the settlement of valleys, social organisation and culture. In 1996 she received her PhD in Prehistory, Ethnology and Anthropology at Paris Panthéon-Sorbonne. Her aim was to contribute to the understanding of Marquesan culture in its wide acception: cultural as well as environmental.

read more









© 2020 Sidestone Press      KvK nr. 28114891           Privacy policy