Le verre de l'Europe celtique

Approches archéométriques, technologiques et sociales d'un artisanat du prestige au second âge du Fer

Joëlle Rolland | Forthcoming

Le verre de l'Europe celtique

Approches archéométriques, technologiques et sociales d'un artisanat du prestige au second âge du Fer

Joëlle Rolland | Forthcoming

ISBN: 9789088909955

Imprint: Sidestone Press Dissertations | Format: 210x280mm | ca. 360 pp. | Language: French | 9 illus. (bw) | 1030 illus. (fc) | Keywords: glassmaking; Iron Age; La Tène; experimental archaeology; archaeometry; materiality; commodity chain analysis; LA-ICP-MS; exchange systems; technology; consumption; complex societies; identity; socials structures and ranking | download cover

Publication date: 22-04-2021

  • Buy options
  • Bookinfo

    ISBN: 9789088909955

    Imprint: Sidestone Press Dissertations | Format: 210x280mm | ca. 360 pp. | Language: French | 9 illus. (bw) | 1030 illus. (fc) | Keywords: glassmaking; Iron Age; La Tène; experimental archaeology; archaeometry; materiality; commodity chain analysis; LA-ICP-MS; exchange systems; technology; consumption; complex societies; identity; socials structures and ranking | download cover

    Publication date: 22-04-2021

We will plant a tree for each order containing a paperback or hardback book via OneTreePlanted.org.

Au cours des quatre derniers siècles av. n.è. les sociétés d’Europe continentale de la culture dite de La Tène développent leur propre artisanat du verre. Cette période de mutations économiques et sociales saisissantes, où les centres urbains et les réseaux d’habitats hiérarchisés se déploient, connaît également une intensification et une diversification des productions artisanales et agricoles. De l’agriculture à la métallurgie, l’étude des spécialisations artisanales laténiennes révèle des changements techniques et économiques majeurs et précise les facteurs impliqués dans ces transformations socio-économiques.

Presque exclusivement dédié aux ornements du corps, l’artisanat du verre celtique produit des perles et des bracelets. Longtemps considérés comme des objets de pacotilles, babioles qui ne pouvaient être que féminines ou enfantines, ces objets sont considérés ici sous leurs aspects économiques et sociaux. La méthode d’étude pluridisciplinaire développée, combinant l’étude contextuelle des objets, l’analyse élémentaire des matériaux et l’exploration des techniques avec des artisans verriers, a permis pour la première fois d’aborder ces objets à travers toute leur chaîne de production. De la fabrication du verre brut au Proche-Orient aux poignets des populations celtiques, l’étude des parures en verre celtiques révèle désormais les réseaux d’échanges et les savoir-faire que les sociétés ont développés pour leur production. Cette redécouverte de l’artisanat verrier laténien permet d’approcher les valeurs et les fonctions de signes des parures en verre, redéfinissant ces objets comme des parures de prix, destinés à la distinction sociale des individus, mais dont la production et les consommations semblent également évoluer parallèlement à la hiérarchisation de la société du La Tène.


English abstract

This books focusses on Iron Age glassmaking through a socio-economic perspective. To do so, a multidisciplinary method has been established, combining archaeological data with archaeometry and technological approaches developed with modern glassmakers. It allows us to reconstruct, step by step, the commodity chain of this craft, only dedicated to beads and bangles productions, from the raw glass production, its transformation into items of adornments but also its distribution and its consumption processes by La Tène societies.

By reconstructing this production system, the social and symbolic values of these ornaments can be better understood. Glass beads and bangles are luxury products and their consumption evolved alongside the hierarchisation of La Tène societies. This new research on La Tène Glass reveals conspicuous consumption practises depending on the organisation of goods networks with the Near East, but also specialised craftspeople and production structures only dedicated to the production of objects used for the distinction of individuals.

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIELES PRODUCTIONS DE VERRES BRUTS AU SECOND AGE DU FER : RECETTES ET DEVELOPPEMENTS

Chapitre 1 – La recherche sur les verres bruts
1.1 Les données archéologiques sur le verre brut antique : lingots, épaves et ateliers primaires
1.1.a L’âge du Bronze et le premier âge du Fer
1.1.b Le second âge du Fer
1.1.c La période romaine
1.2 Historiographie des analyses archéométriques sur le verre
1.2.a Un matériau, des matières : qu’est-ce que le verre ?
1.2.b Silices et soudes dans les verres anciens : sables et sels de l’Orient
1.3 Le verre du second âge du Fer : que sait-on ?
1.3.a Les ateliers primaires au second âge du Fer : de rares témoins
1.3.b Le développement des analyses des verres du second âge du Fer
1.3.c Deux origines distinctes des sables dans les verres du second âge du Fer

Chapitre 2 – Méthodologie analytique
2.1 Objectifs, méthodes et protocoles d’analyse
2.2 Présentation du corpus d’analyses
2.3 Étude analytique et expérimentale du corpus des fragments de verre brut
2.3.a Le verre brut issu des épaves : variabilité des compositions
2.3.b Expérimentation sur un verre archéologique : approche des modifications élémentaires dans les verres lors de leur refonte

Chapitre 3 – Classification des recettes des verres : les composantes majeures
Avant-propos : les biais d’interprétation à prendre en compte dans la lecture des analyses
3.1 Principaux groupes de compositions
3.1.a Les groupes de verres égyptiens (Fort Zr, Faible Sr) : définition à partir du corpus de verres bleus
3.1.b Les groupes de verres syro-palestiniens (Fort Sr, Faible Zr) : définition à partir du corpus de verres bleus
3.1.c Les groupes de verres syro-palestiniens et égyptiens dans le corpus des verres incolores, à la coloration dite naturelle, pourpres, bruns, verts et dans le corpus des verres opacifiés jaunes et blancs
3.1.d Premières remarques sur les groupes principaux
3.2 Détecter et comprendre les pratiques de recyclages et de mélanges
3.3 Approche statistique des évolutions chronologiques des compositions principales
3.4 Synthèse sur les principaux groupes de compositions et leurs évolutions chronologiques

Chapitre 4 – Les colorants, les opacifiants et les décolorants
Avant-propos : nuances sur ce que peut nous dire la couleur
4.1 Les colorants des verres
4.1.a Les colorants des verres bleus
4.1.b Les colorants des verres pourpres
4.1.c Les colorants des verres ambre
4.1.d Les colorants des verres verts
4.1.e Les verres noirs au fer
4.2 Les décolorants
4.2.a. Les verres décolorés à l’oxyde d’antimoine
4.2.b. Les verres décolorés avec un mélange d’oxydes d’antimoine et de manganèse
4.2.c Les verres décolorés à l’oxyde de manganèse
4.2.d Une évolution des recettes de décoloration au second âge du Fer
4.3 Les opacifiants
4.3.a Les opacifiants à base d’antimoine
4.3.b Les opacifiants à base d’étain

Chapitre 5 – Synthèse sur les productions de verres bruts au second âge du Fer
5.1 Approches historiques et méthodologiques
5.2 Synthèse de l’étude analytique

DEUXIEME PARTIETRANSFORMER LE VERRE, PRODUIRE DE LA PARURE

Chapitre 1 – Historiographie de la recherche sur l’artisanat du verre celtique
1.1 Recherches et études sur les productions de parures celtiques en verre
1.1.a Les bracelets et perles en verre dans la construction chronologique du La Tène
1.1.b Le développement des études spécialisées
1.2 La typochronologie des productions en verre celtiques
1.2.a Typo-chronologie
1.2.b Retour sur le type 1
1.3 Pour aller plus loin dans les connaissances sur les productions de parures celtiques en verre
1.3.a La question des ateliers
1.3.b Les techniques de fabrication dans l’historiographie

Chapitre 2 – Pour une approche technologique de l’artisanat du verre celtique
2.1 Objectifs
2.1.a Lecture technique
2.1.b Lecture anthropologique
2.2 Un programme de reconstitution des techniques de fabrication des parures en verre celtique : entre reproduction, apprentissage et expérimentation
2.2.a Premiers tests
2.2.b Les sources ethnographiques
2.3 De l’acquisition des connaissances à l’expression des savoir-faire
2.4 Points techniques sur les productions expérimentales

Chapitre 3 – Reconstituer les chaînes opératoires

3.1 La chaîne opératoire de la fabrication des perles en verre
3.1.a Reconnaissance et diagnostics des traces liées aux techniques de fabrication des perles
3.1.b Chaîne opératoire type de la fabrication d’une perle
3.2 La chaîne opératoire de la fabrication des bracelets en verre
3.2.a Reconnaissance et diagnostics des traces liées à la mise en forme d’un bracelet
3.2.b La chaîne opératoire de la fabrication d’un bracelet : un cadre strict à connaître
3.3 Les décorations des perles et des bracelets en verre
3.3.a La modification du profil
3.3.b La décoration avec des filets de verre
3.3.c La réalisation de décors de points
3.3.d La réalisation des décors de fonds jaunes
3.3.e La fabrication de bourgeons
3.4 À travers les chaînes opératoires : savoir-faire et spécialisation
3.4.a Classement technologique des groupes typologiques
3.4.b Systèmes décoratifs et savoir-faire : cinq siècles d’évolutions

Chapitre 4 – Reconnaître et retrouver l’atelier
4.1 Reconstituer l’atelier pour mieux en identifier les structures de chauffe
4.1.a Modèles ethnographiques de fours de verriers dédiés à la production de parures
4.1.b Modèle archéologique pour la production de parures
4.1.c Tester la production sur un four à bois : les implications
4.2 Outillage et déchets
4.2.a Les outillages métalliques et lithiques nécessaires à la production de parures en verre
4.2.b Reconnaître les déchets de l’artisanat du verre celtique
4.3 Localiser les ateliers
4.3.a Recenser et localiser les indices de production
4.3.b Les ateliers de verre celtiques : propositions de localisation
4.3.c Des outils à développer pour localiser les ateliers : l’identification des productions régionales et de la diffusion des savoir-faire.

Chapitre 5 – Synthèse sur les systèmes de production de parures
5.1 Synthèse de l’approche technique : des systèmes techniques reconstitués
5.2 L’atelier du verrier celte

TROISIEME PARTIEDISTRIBUTIONS ET CONSOMMATIONS

Chapitre 1 – Produire, faire produire et distribuer les parures en verre
1.1 Quantifier la production et son évolution
1.1.a Évolution quantitative des productions
1.1.b Les vestiges d’une proto-industrie ?
1.2 Évolution chronologique de la diffusion des parures en verre
1.2.a Des axes d’échanges en mutation
1.2.b Un territoire en mutation
1.3 Produire, faire produire : de la relation entre artisanat et élites
1.3.a Contrôler la production
1.3.b Contrôler la distribution

Chapitre 2 – Porter le verre comme distinction
2.1 Objectif : lire et comprendre les fonctions de signes de la parure en verre
2.2 Une parure d’élite, un marqueur de richesse
2.2.a Un matériau à haute valeur ajoutée
2.2.b. Consommations et demande en évolution
2.2.c De la richesse et du luxe
2.2.d Économie de biens ostentatoires
2.3 La parure en verre : un marqueur d’identités collectives et individuelles
2.3.a Peuples et parures
2.3.b Afficher la couleur
2.3.c À chaque poignet sa parure
2.3.d Des bracelets à porter

Chapitre 3 – Synthèse sur les fonctions de signes du verre

CONCLUSIONS
BIBLIOGRAPHIE
RESUMES / ABSTRACTS / SHRNUTI
REMERCIEMENTS
ANNEXES
Annexes 1 – Typologie des bracelets en verre laténiens
Annexe 2 – Typo-chronologie des bracelets en verre laténiens
Annexes 3 – Catalogue des objets analysés et étudiés
Annexe 4 (numérique) – Compositions des verres laténiens étudiés présentés en pourcentage massif d’oxydes

Dr. Joëlle Rolland

Joëlle Rolland studied Protohistory at the University Paris 1-Panthéon Sorbonne, where she completed her PhD in 2017. Her research focuses on La Tène societies through the anthropological, technical and archaeometric studies of their glass production. Her methodological approach is largely based on experimental archaeology: with glassmakers, they reconstruct together the knowledge of La Tène craftspeople. By combining archaeometric and archaeological methods with technical experiments, she reconstructs the production process of beads and bracelets manufacturing from the fabrication of raw glass to transformation into ornaments.

read more

Abstract:

Au cours des quatre derniers siècles av. n.è. les sociétés d’Europe continentale de la culture dite de La Tène développent leur propre artisanat du verre. Cette période de mutations économiques et sociales saisissantes, où les centres urbains et les réseaux d’habitats hiérarchisés se déploient, connaît également une intensification et une diversification des productions artisanales et agricoles. De l’agriculture à la métallurgie, l’étude des spécialisations artisanales laténiennes révèle des changements techniques et économiques majeurs et précise les facteurs impliqués dans ces transformations socio-économiques.

Presque exclusivement dédié aux ornements du corps, l’artisanat du verre celtique produit des perles et des bracelets. Longtemps considérés comme des objets de pacotilles, babioles qui ne pouvaient être que féminines ou enfantines, ces objets sont considérés ici sous leurs aspects économiques et sociaux. La méthode d’étude pluridisciplinaire développée, combinant l’étude contextuelle des objets, l’analyse élémentaire des matériaux et l’exploration des techniques avec des artisans verriers, a permis pour la première fois d’aborder ces objets à travers toute leur chaîne de production. De la fabrication du verre brut au Proche-Orient aux poignets des populations celtiques, l’étude des parures en verre celtiques révèle désormais les réseaux d’échanges et les savoir-faire que les sociétés ont développés pour leur production. Cette redécouverte de l’artisanat verrier laténien permet d’approcher les valeurs et les fonctions de signes des parures en verre, redéfinissant ces objets comme des parures de prix, destinés à la distinction sociale des individus, mais dont la production et les consommations semblent également évoluer parallèlement à la hiérarchisation de la société du La Tène.


English abstract

This books focusses on Iron Age glassmaking through a socio-economic perspective. To do so, a multidisciplinary method has been established, combining archaeological data with archaeometry and technological approaches developed with modern glassmakers. It allows us to reconstruct, step by step, the commodity chain of this craft, only dedicated to beads and bangles productions, from the raw glass production, its transformation into items of adornments but also its distribution and its consumption processes by La Tène societies.

By reconstructing this production system, the social and symbolic values of these ornaments can be better understood. Glass beads and bangles are luxury products and their consumption evolved alongside the hierarchisation of La Tène societies. This new research on La Tène Glass reveals conspicuous consumption practises depending on the organisation of goods networks with the Near East, but also specialised craftspeople and production structures only dedicated to the production of objects used for the distinction of individuals.

Contents

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIELES PRODUCTIONS DE VERRES BRUTS AU SECOND AGE DU FER : RECETTES ET DEVELOPPEMENTS

Chapitre 1 – La recherche sur les verres bruts
1.1 Les données archéologiques sur le verre brut antique : lingots, épaves et ateliers primaires
1.1.a L’âge du Bronze et le premier âge du Fer
1.1.b Le second âge du Fer
1.1.c La période romaine
1.2 Historiographie des analyses archéométriques sur le verre
1.2.a Un matériau, des matières : qu’est-ce que le verre ?
1.2.b Silices et soudes dans les verres anciens : sables et sels de l’Orient
1.3 Le verre du second âge du Fer : que sait-on ?
1.3.a Les ateliers primaires au second âge du Fer : de rares témoins
1.3.b Le développement des analyses des verres du second âge du Fer
1.3.c Deux origines distinctes des sables dans les verres du second âge du Fer

Chapitre 2 – Méthodologie analytique
2.1 Objectifs, méthodes et protocoles d’analyse
2.2 Présentation du corpus d’analyses
2.3 Étude analytique et expérimentale du corpus des fragments de verre brut
2.3.a Le verre brut issu des épaves : variabilité des compositions
2.3.b Expérimentation sur un verre archéologique : approche des modifications élémentaires dans les verres lors de leur refonte

Chapitre 3 – Classification des recettes des verres : les composantes majeures
Avant-propos : les biais d’interprétation à prendre en compte dans la lecture des analyses
3.1 Principaux groupes de compositions
3.1.a Les groupes de verres égyptiens (Fort Zr, Faible Sr) : définition à partir du corpus de verres bleus
3.1.b Les groupes de verres syro-palestiniens (Fort Sr, Faible Zr) : définition à partir du corpus de verres bleus
3.1.c Les groupes de verres syro-palestiniens et égyptiens dans le corpus des verres incolores, à la coloration dite naturelle, pourpres, bruns, verts et dans le corpus des verres opacifiés jaunes et blancs
3.1.d Premières remarques sur les groupes principaux
3.2 Détecter et comprendre les pratiques de recyclages et de mélanges
3.3 Approche statistique des évolutions chronologiques des compositions principales
3.4 Synthèse sur les principaux groupes de compositions et leurs évolutions chronologiques

Chapitre 4 – Les colorants, les opacifiants et les décolorants
Avant-propos : nuances sur ce que peut nous dire la couleur
4.1 Les colorants des verres
4.1.a Les colorants des verres bleus
4.1.b Les colorants des verres pourpres
4.1.c Les colorants des verres ambre
4.1.d Les colorants des verres verts
4.1.e Les verres noirs au fer
4.2 Les décolorants
4.2.a. Les verres décolorés à l’oxyde d’antimoine
4.2.b. Les verres décolorés avec un mélange d’oxydes d’antimoine et de manganèse
4.2.c Les verres décolorés à l’oxyde de manganèse
4.2.d Une évolution des recettes de décoloration au second âge du Fer
4.3 Les opacifiants
4.3.a Les opacifiants à base d’antimoine
4.3.b Les opacifiants à base d’étain

Chapitre 5 – Synthèse sur les productions de verres bruts au second âge du Fer
5.1 Approches historiques et méthodologiques
5.2 Synthèse de l’étude analytique

DEUXIEME PARTIETRANSFORMER LE VERRE, PRODUIRE DE LA PARURE

Chapitre 1 – Historiographie de la recherche sur l’artisanat du verre celtique
1.1 Recherches et études sur les productions de parures celtiques en verre
1.1.a Les bracelets et perles en verre dans la construction chronologique du La Tène
1.1.b Le développement des études spécialisées
1.2 La typochronologie des productions en verre celtiques
1.2.a Typo-chronologie
1.2.b Retour sur le type 1
1.3 Pour aller plus loin dans les connaissances sur les productions de parures celtiques en verre
1.3.a La question des ateliers
1.3.b Les techniques de fabrication dans l’historiographie

Chapitre 2 – Pour une approche technologique de l’artisanat du verre celtique
2.1 Objectifs
2.1.a Lecture technique
2.1.b Lecture anthropologique
2.2 Un programme de reconstitution des techniques de fabrication des parures en verre celtique : entre reproduction, apprentissage et expérimentation
2.2.a Premiers tests
2.2.b Les sources ethnographiques
2.3 De l’acquisition des connaissances à l’expression des savoir-faire
2.4 Points techniques sur les productions expérimentales

Chapitre 3 – Reconstituer les chaînes opératoires

3.1 La chaîne opératoire de la fabrication des perles en verre
3.1.a Reconnaissance et diagnostics des traces liées aux techniques de fabrication des perles
3.1.b Chaîne opératoire type de la fabrication d’une perle
3.2 La chaîne opératoire de la fabrication des bracelets en verre
3.2.a Reconnaissance et diagnostics des traces liées à la mise en forme d’un bracelet
3.2.b La chaîne opératoire de la fabrication d’un bracelet : un cadre strict à connaître
3.3 Les décorations des perles et des bracelets en verre
3.3.a La modification du profil
3.3.b La décoration avec des filets de verre
3.3.c La réalisation de décors de points
3.3.d La réalisation des décors de fonds jaunes
3.3.e La fabrication de bourgeons
3.4 À travers les chaînes opératoires : savoir-faire et spécialisation
3.4.a Classement technologique des groupes typologiques
3.4.b Systèmes décoratifs et savoir-faire : cinq siècles d’évolutions

Chapitre 4 – Reconnaître et retrouver l’atelier
4.1 Reconstituer l’atelier pour mieux en identifier les structures de chauffe
4.1.a Modèles ethnographiques de fours de verriers dédiés à la production de parures
4.1.b Modèle archéologique pour la production de parures
4.1.c Tester la production sur un four à bois : les implications
4.2 Outillage et déchets
4.2.a Les outillages métalliques et lithiques nécessaires à la production de parures en verre
4.2.b Reconnaître les déchets de l’artisanat du verre celtique
4.3 Localiser les ateliers
4.3.a Recenser et localiser les indices de production
4.3.b Les ateliers de verre celtiques : propositions de localisation
4.3.c Des outils à développer pour localiser les ateliers : l’identification des productions régionales et de la diffusion des savoir-faire.

Chapitre 5 – Synthèse sur les systèmes de production de parures
5.1 Synthèse de l’approche technique : des systèmes techniques reconstitués
5.2 L’atelier du verrier celte

TROISIEME PARTIEDISTRIBUTIONS ET CONSOMMATIONS

Chapitre 1 – Produire, faire produire et distribuer les parures en verre
1.1 Quantifier la production et son évolution
1.1.a Évolution quantitative des productions
1.1.b Les vestiges d’une proto-industrie ?
1.2 Évolution chronologique de la diffusion des parures en verre
1.2.a Des axes d’échanges en mutation
1.2.b Un territoire en mutation
1.3 Produire, faire produire : de la relation entre artisanat et élites
1.3.a Contrôler la production
1.3.b Contrôler la distribution

Chapitre 2 – Porter le verre comme distinction
2.1 Objectif : lire et comprendre les fonctions de signes de la parure en verre
2.2 Une parure d’élite, un marqueur de richesse
2.2.a Un matériau à haute valeur ajoutée
2.2.b. Consommations et demande en évolution
2.2.c De la richesse et du luxe
2.2.d Économie de biens ostentatoires
2.3 La parure en verre : un marqueur d’identités collectives et individuelles
2.3.a Peuples et parures
2.3.b Afficher la couleur
2.3.c À chaque poignet sa parure
2.3.d Des bracelets à porter

Chapitre 3 – Synthèse sur les fonctions de signes du verre

CONCLUSIONS
BIBLIOGRAPHIE
RESUMES / ABSTRACTS / SHRNUTI
REMERCIEMENTS
ANNEXES
Annexes 1 – Typologie des bracelets en verre laténiens
Annexe 2 – Typo-chronologie des bracelets en verre laténiens
Annexes 3 – Catalogue des objets analysés et étudiés
Annexe 4 (numérique) – Compositions des verres laténiens étudiés présentés en pourcentage massif d’oxydes

Dr. Joëlle Rolland

Joëlle Rolland studied Protohistory at the University Paris 1-Panthéon Sorbonne, where she completed her PhD in 2017. Her research focuses on La Tène societies through the anthropological, technical and archaeometric studies of their glass production. Her methodological approach is largely based on experimental archaeology: with glassmakers, they reconstruct together the knowledge of La Tène craftspeople. By combining archaeometric and archaeological methods with technical experiments, she reconstructs the production process of beads and bracelets manufacturing from the fabrication of raw glass to transformation into ornaments.

read more










We will plant a tree for each order containing a paperback or hardback book via OneTreePlanted.org.

You might also like:


© 2020 Sidestone Press      KvK nr. 28114891           Privacy policy