Manipulations post-mortem du corps humain

Implications archéologiques et anthropologiques

Jennifer Kerner | Forthcoming

Manipulations post-mortem du corps humain

Implications archéologiques et anthropologiques

Jennifer Kerner | Forthcoming

ISBN: 9789088905438

Imprint: Sidestone Press Dissertations | Format: 182x257mm | ca. 380 pp. | Language: French | 88 illus. (fc) | Category: ethnoarchéologie, Néolithique, Chine, artefacts osseux, tracéologie, démembrement, double-funérailles | download cover

Publication date: 05-04-2018

  • Buy options
  • Bookinfo

    ISBN: 9789088905438

    Imprint: Sidestone Press Dissertations | Format: 182x257mm | ca. 380 pp. | Language: French | 88 illus. (fc) | Category: ethnoarchéologie, Néolithique, Chine, artefacts osseux, tracéologie, démembrement, double-funérailles | download cover

    Publication date: 05-04-2018

La mort d’autrui est une épreuve que les communautés humaines ont dû apprendre à surmonter dès les premiers temps de l’Humanité. Ce travail est une exploration des différentes réponses proposées par l’homme face au problème de la perte de l’autre à travers les gestes effectués sur le corps mort, depuis les soins thanatopraxiques jusqu’aux funérailles en plusieurs temps ou la création de reliques.

La manipulation post-mortem des corps fournit régulièrement à l’archéologue des “dépôts secondaires” ou des dépôts primaires ayant subi des manipulations anthropiques post-dépositionnelles. Ces dépôts impliquent une gestion complexe et planifiée du processus funéraire et, en général, des gestes / pratiques / cérémonies en plusieurs épisodes.

Cette thèse propose un éclaircissement des concepts et de la nomenclature liés à ces dépôts spécifiques. Une analyse transchronologique et transculturelle d’études de cas archéologiques et ethnologiques nous permet d’éclairer ces phénomènes mortuaires complexes dans leur dimension anthropologique.

__

English Abstract

Human remains resulting from sophisticated mortuary treatments represent a preferred information source about the organization of societies and about the belief systems of ancient people. Thereby, on the archaeological field, secondary deposits, sacred artefacts made of humain bones or dismembered burials emerge as precious raw material in order to reconstruct gestures, practices and finally the symbolic discourse built around those dead who are selected to become particular protective entities, perhaps Ancestors.

This work includes the study of double-funeral ceremonies and manipulations of human bones in funerary or ritual contexts but also complicated pre-funeral treatments (exposure, dismemberment, mummification) in a transcultural and transchronological perspective. Human remains and spatial data from archaeological contexts have been analyzed using a bioanthropological and traceological approach in order to reconstruct complex mortuary operating sequences. An ethnoarcheological study on multiple-steps funerals has been performed in order to interpret archaeological remains

Chapitre 1 : Corpus de l’étude et principes méthodologiques généraux
1.1 : Corpus de l’Étude
1.2 : Méthodes d’analyse des collections ostéologiques
1.3 : Analyse documentaire et bibliographique

Chapitres 2 : Définitions
2.1 : Étudier le rite
2.2 : Sépulture et geste funéraire
2.3 : Les ensembles funéraires
2.4 : Dépôt «primaire», «secondaire» et «tertiaire»
2.5 : Sépulture «primaire», «secondaire» et funérailles en plusieurs temps
2.6 : Les structures associées aux processus mortuaires complexes
2.7 : Réductions
2.8 : Double-Funérailles
2.9 : Reliques

Chapitre 3 : L’utilisation du corps entier dans le rituel funéraire
3.1 : Le corps en chair transformé pour l’inhumation
3.2 : Le corps sec déplacé dans son intégralité vers une nouvelle sépulture
3.3 : Le corps sec «repoussé» dans la tombe : la réduction

Chapitre 4 : Le corps divisé
4.1 : Le corps séparé de ses entrailles
4.2 : Les principaux ossements réunis
4.3 : Les membres et la tête réunis : un paquet mortuaire azilien
4.4 : La tête
4.5 : Les membres

Chapitre 5 : Le corps réduit à sa plus petite portion : l’objet, la relique, le talisman
5.1 : Le fragment humain manufacturé et employé en contexte non rituel
5.2 : Le fragment humain manufacturé en contexte rituel
5.3 : Souvenirs familiaux, «reliques», talismans
5.4 : Le fragment humain absent : objet se substituant au corps

Chapitre 6 : Synthèse

Dr. Jennifer Kerner

Jennifer Kerner studied archaeology at Paris 1 La Sorbonne University before embarking on a PhD at Paris-Nanterre University, FRA. Under supervision of Pr. Augustin F. C. Holl she investigated double-funeral ceremonies and manipulations of human bones in funerary or ritual contexts from an archaeological and ethnological point of view.

After conducting post-doctoral research at Sun Yat-sen University (China), she now teaches Prehistory in Paris-Nanterre University.

read more

Abstract:

La mort d’autrui est une épreuve que les communautés humaines ont dû apprendre à surmonter dès les premiers temps de l’Humanité. Ce travail est une exploration des différentes réponses proposées par l’homme face au problème de la perte de l’autre à travers les gestes effectués sur le corps mort, depuis les soins thanatopraxiques jusqu’aux funérailles en plusieurs temps ou la création de reliques.

La manipulation post-mortem des corps fournit régulièrement à l’archéologue des “dépôts secondaires” ou des dépôts primaires ayant subi des manipulations anthropiques post-dépositionnelles. Ces dépôts impliquent une gestion complexe et planifiée du processus funéraire et, en général, des gestes / pratiques / cérémonies en plusieurs épisodes.

Cette thèse propose un éclaircissement des concepts et de la nomenclature liés à ces dépôts spécifiques. Une analyse transchronologique et transculturelle d’études de cas archéologiques et ethnologiques nous permet d’éclairer ces phénomènes mortuaires complexes dans leur dimension anthropologique.

__

English Abstract

Human remains resulting from sophisticated mortuary treatments represent a preferred information source about the organization of societies and about the belief systems of ancient people. Thereby, on the archaeological field, secondary deposits, sacred artefacts made of humain bones or dismembered burials emerge as precious raw material in order to reconstruct gestures, practices and finally the symbolic discourse built around those dead who are selected to become particular protective entities, perhaps Ancestors.

This work includes the study of double-funeral ceremonies and manipulations of human bones in funerary or ritual contexts but also complicated pre-funeral treatments (exposure, dismemberment, mummification) in a transcultural and transchronological perspective. Human remains and spatial data from archaeological contexts have been analyzed using a bioanthropological and traceological approach in order to reconstruct complex mortuary operating sequences. An ethnoarcheological study on multiple-steps funerals has been performed in order to interpret archaeological remains

Contents

Chapitre 1 : Corpus de l’étude et principes méthodologiques généraux
1.1 : Corpus de l’Étude
1.2 : Méthodes d’analyse des collections ostéologiques
1.3 : Analyse documentaire et bibliographique

Chapitres 2 : Définitions
2.1 : Étudier le rite
2.2 : Sépulture et geste funéraire
2.3 : Les ensembles funéraires
2.4 : Dépôt «primaire», «secondaire» et «tertiaire»
2.5 : Sépulture «primaire», «secondaire» et funérailles en plusieurs temps
2.6 : Les structures associées aux processus mortuaires complexes
2.7 : Réductions
2.8 : Double-Funérailles
2.9 : Reliques

Chapitre 3 : L’utilisation du corps entier dans le rituel funéraire
3.1 : Le corps en chair transformé pour l’inhumation
3.2 : Le corps sec déplacé dans son intégralité vers une nouvelle sépulture
3.3 : Le corps sec «repoussé» dans la tombe : la réduction

Chapitre 4 : Le corps divisé
4.1 : Le corps séparé de ses entrailles
4.2 : Les principaux ossements réunis
4.3 : Les membres et la tête réunis : un paquet mortuaire azilien
4.4 : La tête
4.5 : Les membres

Chapitre 5 : Le corps réduit à sa plus petite portion : l’objet, la relique, le talisman
5.1 : Le fragment humain manufacturé et employé en contexte non rituel
5.2 : Le fragment humain manufacturé en contexte rituel
5.3 : Souvenirs familiaux, «reliques», talismans
5.4 : Le fragment humain absent : objet se substituant au corps

Chapitre 6 : Synthèse

Dr. Jennifer Kerner

Jennifer Kerner studied archaeology at Paris 1 La Sorbonne University before embarking on a PhD at Paris-Nanterre University, FRA. Under supervision of Pr. Augustin F. C. Holl she investigated double-funeral ceremonies and manipulations of human bones in funerary or ritual contexts from an archaeological and ethnological point of view.

After conducting post-doctoral research at Sun Yat-sen University (China), she now teaches Prehistory in Paris-Nanterre University.

read more









© 2016 Sidestone Press      KvK nr. 28114891